Fréderic Fabbri : la Prépa avant tout


"Ce groupe va aller chercher ce qu’ils méritent j’en suis sûr"

19 Mar. 2018 | Le Club

  • 41 ans.
  • Marié, 2 enfants.
  • Préparateur physique, coach sportif et gérant d’une salle.
  • Au ROG depuis décembre 2016.

Peux-tu nous raconter ton parcours ?

À la base je suis spécialisé dans des sports comme le roller, le basket et les différents types de boxe. Par le passé, j’ai préparé plusieurs sportifs de niveau mondial ainsi que des équipes régionales. J’étais aussi coach sportif où j’intégrais du strongman ou d’autres principes sportifs, accessible à tous. Puis lors d’un séminaire, j’ai rencontré Keegan Smith (préparateur physique des Sydney Roosters et des Dragons Catalans au rugby à XIII) qui a complètement changé ma vision de la préparation physique. Je suis alors allé me former au Rugby Conditionning Academy où j’ai côtoyé des préparateurs comme Frédéric Marcérou (Bordeaux-Bègles), Romain Guérin (Provence Rugby) ou Charly Fornasier Santos (RC Toulon). Au terme de cette formation, je suis parti à la recherche d’un club de rugby. 

Comment es-tu arrivé au ROG ? 

En décembre 2016, j’envoie mon CV au club, sans trop y croire, n’ayant fait que l’Academy et très peu de terrain. Le club est alors avant-dernier avec peu de victoire à mi-saison. Marc Ravanello m’a alors contacté et le feeling est très vite passé. J’ai donc rencontré Alain Pastor lors d’un entretien dans lequel j’ai exposé ma façon de travailler qui n’est pas si conventionnelle, mais qui marche. Ils me laissent alors deux semaines pour me préparer, travailler, puis me mette à l’épreuve pendant une semaine. Le groupe m’a vite intégré, a été réceptif et m’a donné sa confiance. J’ai vite pris conscience de la chance que j’avais et aussi des responsabilités qui m’étaient confiées. 

Quelles sont les spécificités du rugby sur le plan de la préparation physique ?

Avant tout le rugby est un sport d’impact, qui nécessite un gros travail de pré-saison et un travail de maintien des gains pendant le reste de la saison. Il y a un mix résistance/cardio a avoir pour tenir tout le match avec des efforts découpés en de nombreuses séquences. Chaque joueur doit travailler en fonction de son poste et s’adapter à la préparation adéquate. Le physique ne doit pas être un facteur limitant et doit toujours rejoindre le rugby car c’est le but final. Il y aussi la prise en charge des blessés et surtout la prévention des blessures qui est primordiale. 

Quel regard portes-tu sur la saison actuelle ?

Le groupe a beaucoup travaillé, avec des arrivées de qualité à l’intersaison, et a énormément améliorer sont niveau. Le classement actuel, dans une poule très difficile, ne reflète pas la réalité. On a fait de bons matchs, sans pour autant avoir trop de réussite, et voir des points nous échapper de très peu. Il nous manque ce petit facteur chance qui fait la différence. Quelques blessures nous privent également de très bons joueurs, mais le groupe sait se resserrer, enchaîner les matchs sans forcément souffler, et peut compter sur des cadres qui savent montrer l’exemple. 

Quels sont les objectifs pour la fin de saison ? 

A part un déplacement à Nîmes, le reste des matchs est à la maison, dont deux matchs de retard. Cette année on sent vraiment le public pousser derrière nous, et c’est hyper important. Le staff complet se démène et les joueurs sont très investis. Ce groupe va aller chercher ce qu’ils méritent j’en suis sûr. On va aller chercher une place et surprendre beaucoup de monde. Je veux juste rajouter que je me régale avec ce groupe. C’est une équipe composée de bonhomme extras autant sportivement qu’humainement, et travailler avec eux m’enrichie énormément. Je sais que j’ai de la chance d’avoir la place qu’ils me donnent. Et je veux dire à Thomas Barberis que c’est un grand homme qui sait être présent dans les épreuves ! 

Articles recommandés

Question à Dorian SALVADO, joueur équipe espoirs :   Le début de saison a été un ...
Questions à Clément RENAUX, demi de mêlée équipe fanion :   Clément, alors ça y est tu es parfaitement remis de ta blessure à l’épaule ? Oui, je suis ...
Voici les photos officielles de nos Gagatchous Saison 2018 - 2019 :