Les espoirs en humour, Interview décalée et Qui est le plus…..


"On est tous indispensable à l’équipe."

15 Fév. 2018 | Espoirs

L’interview décalée (ou pas) avec Romain Vacance joueur espoir :

Es-tu conscient de ton charisme hors du commun ?

Oui,  bien évidemment que j’en suis conscient et ce n’est pas facile de vivre avec tous les jours vous savez.

Tu es intelligent, cultivé, drôle, charmant, généreux… Comment vis tu toutes ces qualités au quotidien ?

Je le vis bien. Le plus dure c’est pour les gens autour de moi.

Au rugby, tout le monde souhaite jouer avec toi, pourquoi ?

Parce qu’il est humain de rêver de jouer avec son idole. (Rires)

D’où te vient cette classe hors du commun quand tu es sur un terrain ?

Pour le coup j’ai appris ça de Mathieu Bourghelle, en le regardant jouer.

Comment fais-tu pour avoir toujours raison ?

Je me dis « que dirait Mathieu Bourghelle dans cette situation » !

Au rugby tu as toujours eu un parcours sans accroc, une carrière irréprochable, là encore comment fais-tu ?

Cela ne va pas vous surprendre mais là encore je m’inspire de la carrière de Mathieu Boughelle.

Chaque dimanche tu es l’homme du match. Ce n’est pas trop grisant à force ?

Non au contraire, plus je suis dans la lumière, plus j’aime ça !

Que ressens-tu d’être indispensable à ton équipe aujourd’hui ?

On est tous indispensable à l’équipe.

Un message à tes coéquipiers qui travaillent chaque jour pour atteindre ton niveau d’excellence ?

L’entraînement le plus important c’est celui du dimanche soir au club house !

 

Qui est le plus avec Yoann « Bakkies » Berdeu :

 

 

  • Gentil ? Alexandre Daleas

 

  • Fainéant ? Maxime Stefani

 

  • Dragueur ? J’hésite… En soirée on est la plupart du temps tous ensembles collés au bar à boire et chanter. Mais Mathieu Bourghelle est quand même très « tchatcheur ».

 

  • Fêtard ? Mathieu Bourghelle et Jonathan Aubert, je me demande quel jour de la semaine ils ne sont pas de sortie !

 

  • En retard ? Fabien Bertolotto. Il a dû arriver une fois à l’heure à l’entraînement cette année.

 

  • Mauvais perdant ? Mathieu Bourghelle. Surtout au « touché » à l’entraînement.

 

  • Travailleur ? Louka Esposito.

 

  • Drôle ? Dorian Salvado. Depuis 14 ans maintenant sur les terrains. En dehors c’est Yannick Benech.

 

  • Grande gueule ? Loris Devecchi et moi-même. On ne peut pas s’empêcher de l’ouvrir sur le terrain !

 

  • Gourmand ? Loris Devecchi… C’est IMPRESSIONNANT !

 

  • Fashion victime ? Philippe Guien, facile.

 

  • Rapide ? Cyril Morgante !!!!!!

 

 

 

Articles recommandés

Retour avec Stéphane BARIL sur la fin de championnat de notre équipe U19 : "Nous abordons cette dernière ligne droite comme une vraie phase ...
Peux-tu nous raconter ce sprint final qui vous a vu décrocher une 2ème place et la qualification ? Nous avons remporté 6 matchs sur les ...
Lorsqu’on vient voir jouer un match de rugby on se focalise souvent sur le jeu, les joueurs, les combinaisons ou parfois les consignes des ...